56ème réunion annuelle de l’ATBC : Madagascar mis sur le devant de la scène au CCI Ivato


Riche en biodiversité, Madagascar est considéré comme un des plus importants points chauds de biodiversité au monde. Compte tenu des efforts de préservation et de protection du patrimoine naturel à Madagascar, la menace est toujours présente.


La Faculté des Science de l’Université d’Antananarivo a eu l’honneur d’organiser cette 56éme réunion annuelle de l’ATBC ou l’Association for Tropical Biology and Conservation. Cette conférence sous la présidence du Professeur Haja Rakotonimanana de la Faculté des Sciences, a eu lieu le 30 Juillet jusqu’au 03 Aout 2019 au CCI Ivato. La partie logistique a été assuré par le Professeur Jonah Ratsimbazafy du GERP. Le comité d’organisation a d’ailleurs attribué une reconnaissance à ses efforts de conservation, ainsi qu’à Professeur Steve Goodman.
L’évènement a regroupé une multitude d’étudiants, de scientifiques, de chercheurs et de professionnels venus du monde entier pour partager des résultats de recherche et des expériences afin de proposer à Madagascar des issues pour la conservation de la biodiversité malgache.


Par ailleurs, les enjeux ne se portent pas que sur l’environnement, les niveaux économiques et culturels sont aussi pris en considération : la majeure partie de la population malgache dépend fortement de la nature pour leur moyen de subsistance, mais aussi que Madagascar a des potentiels touristiques considérables. C’est également une opportunité de promouvoir l’art malgache, voilà quelques une des raisons pour lesquelles le thème abordé lors de cet évènement se portera sur la biodiversité tropicale et le développement durable.


Au programme durant les 5 jours : conférences débats avec des scientifiques de renommée mondiale, de divers formations et ateliers ont été organisés par de grands organismes internationaux comme le WWF, Le National Geographic et beaucoup d’autres. Il y avait eu également des présentations sur posters des résultats de recherche et des enjeux de la biodiversité.


Njaraniaina F. Prisca F.