ARES CCD : des Universités au cœur du développement

L’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur - Commission de la Coopération au Développement ou ARES-CCD se présente comme étant la nouvelle institution chargée d’engager des concertations et des collaborations entre plusieurs établissements d’enseignement supérieur au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’Université d’Antananarivo figure parmi les coordonateurs du projet. Mettre en place un enseignement supérieur de qualité, capable de hisser le pays vers un avenir prestigieux représente un défi de taille. Pour un pays en développement, l’ARES-CCD permet de travailler avec plusieurs établissements d’enseignement supérieur qui ont des objectifs communs. La mission principale de cet organisme consiste ainsi à développer une politique de coopération axée sur plusieurs points, en vue d’inciter à un développement commun de tous les établissements concernés et d’assurer en même temps le pilotage global de la coopération entre ces Universités.

L’Université comme acteur majeur du développement. Tout est parti d’une vision, celle de voir émerger des Universités qui reconnaissent et assument par la même occasion, leur rôle en tant que levier du développement au sein de leur pays et de leur région…

Ce rôle représentatif amène les établissements d’enseignement supérieur membres de l’ARES-CCD à contribuer notamment à la lutte contre la pauvreté, en apportant des savoirs, des idées et surtout des innovations. La CIUF-CUD (ou Commission universitaire pour le Développement) a été investie de cette mission à une certaine époque, mais plus tard, elle a dû céder sa place à l’ARES-CCD.