Appel à communication : Colloque Espace, territoire et changements climatiques


Le résumé doit être préparé conformément au guide suivant et envoyé à l’adresse suivante :


colloquegeo2017@gmail.com
Avant le 08 Mai 2017


Instruction aux auteurs >>>


Projet de colloque international sur
Développement : Espace, Territoire et Changement climatique


Mention Géographie, ALSH/Université d’Antananarivo


Appui institutionnel : Etat malgache, Ministère de l’Enseignement Supérieur, Université d’Antananarivo


Organisateur : Mention Géographie, Domaine Arts, Lettres et Sciences humaines


Date prévue : Octobre 2017


Lieu : Antananarivo, Madagascar


Contexte : Le concept de développement est au centre des réflexions depuis plusieurs décennies et une démarche devenu une démarche mondiale dans le but d’enrayer la pauvreté et permettre aux sociétés d’accéder à un bien-être. Dans les pays en développement, de nombreux pays ont adopté le Plan d’Ajustement Structurel sous la pression de la Banque Mondiale impliquant une réforme en profondeur de leurs politiques et la gestion de leurs institutions. L’adoption de ce plan s’accompagne de plusieurs mesures telles que la libéralisation des échanges et le retrait de l’Etat dans de nombreux domaines touchant le social et la santé. Aussi, dans cette lutte contre la pauvreté, les aides internationales foisonnent à travers les actions des organismes internationaux aussi bien dans les domaines, socio-sanitaires, environnemental... . Toutefois, le but est loin d’être atteint, la population continue de vivre dans la pauvreté.


A Madagascar, les politiques publiques mises en œuvre en matière de réduction de la pauvreté et de développement n’ont pas produits les effets attendus sur la vie des populations. Le rapport sur le Développement Humain 2015 classe Madagascar à la 154é place sur 188 pays avec un taux de pauvreté structurellement élevé de 70% depuis les deux dernières décennies. Malgré ses richesses en biodiversité et en ressources naturelles, Madagascar fait partie des pays les plus pauvres du monde.


En outre, Madagascar est vulnérable aux effets du changement climatique. Ayant participé à la conférence de la COP21 à Paris en novembre-décembre 2015, elle a ratifié l’accord de Paris fin 2015 et s’engage à mener une politique nationale en matière de résilience et d’adaptation au changement climatique, constituant un défi pour le pays.
L’espace où s’effectuent les activités humaines et où s’observent les dynamiques du milieu naturel, est au centre de la réflexion géographique.


Le Territoire étant un système social et physique où acteurs à l’échelle locale régionale et nationale interviennent. Il fait l’objet de débats peu consensuels au niveau des géographes.


C’est pourquoi, la Géographie, discipline de réflexion sur le milieu naturel et les activités des Hommes, et formant de nombreux acteurs travaillant sur la question de développement, du changement climatique de l’espace et territorialité, entend mener un colloque sur le thème de « développement ». Les approches seront issues des différentes branches de la discipline.


Objectif : Ce colloque a un double objectif, d’une part donner une plus grande visibilité des activités de recherche menées par les chercheurs de la discipline. Et d’autre part, de rassembler les travaux traitant de la question de développement, changement climatique, espace et Territorialité issus des différents domaines, à Madagascar et dans d’autres pays du monde. Où on est-on dans la pratique de cette démarche vers le développement ? Qu’est-ce qui est fait, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Quels sont les obstacles ? Ce colloque vise à renforcer la réflexion sur la démarche et les objectifs atteints depuis ces quatre décennies. Il s’agit également d’avoir une vision élargie de la question de développement et d’un partage d’expériences et de connaissances.


Retombées attendues : rayonnement international des géographes malgaches, désenclavement des chercheurs du Sud, développement des échanges, des programmes communs de recherche et le renforcement du dialogue recherche-action. Ce colloque pourrait être en outre l’initiation de réunions régulières sur diverses questions de recherche et action


Public concerné : chercheurs, enseignants-chercheurs, étudiants, centres de recherche et institutions œuvrant dans le domaine du changement climatique et aménagement du territoire.



Thèmes abordés
 


1- Milieu naturel et dynamique des paysages


Situé en milieu tropical, Madagascar, de par son extension en longitude, de par la variété de son soubassement géologique, de par la dissymétrie de ses versants, présente des paysages diversifiés résultats de la combinaison des conditions naturelles et de l’aménagement de l’espace par l’homme.


2- Ruralité : entre mutations et conflits


L’orographie déséquilibrée du territoire malgache s’est répercutée dans l’aménagement rural : riziculture irriguée sur les Hautes terres et sur brûlis sur la façade orientale. Les différents aménagements hydrauliques ont favorisé l’extension rizicole dans les plaines occidentales (Bas Mangoky, Menabe, Marovoay) et la diversification des produits dans une économie de transition.


3- Pauvreté : mondialisation et pratiques locales


L’obligation d’entrer dans la mondialisation a entraîné des changements dans les pratiques locales : les cultures de rente ont connu un essor, soutenu parfois par une transformation in situ du produit (vanille, girofle, litchi) sans pour autant améliorer de manière durable les revenus des planteurs.


Le développement local est cependant consolidé pour lutter contre la pauvreté et l’efficacité de l’approche communautaire a été renforcée.
 


4- Société, environnement et adaptation au changement climatique


Il est constaté un retard de la saison des pluies, une diminution de la hauteur des précipitations et une violence accrue des orages couplée à une hausse de la température. Malgré l’existence d’un comité national sur ce sujet, la circulation des informations sur les mesures à prendre dont le changement des pratiques dévastatrices comme les feux de brousse, laisse à désirer. De plus pour faire suite à l’accord de Paris conclu fin 2015 et dans le cadre de la 21è conférence des parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique, il s’avère urgent de répondre aux défis sociétale et environnementale vers une adaptation aux variabilités climatiques et la mise en place d’une politique nationale conforme pour les années à venir.


5. Risques et planification territoriale


Les projections démographiques prévoient pour 2035 51% de population urbaine à Madagascar. Cette perspective pose avec acuité les problèmes multiformes d’aménagement urbain, d’assainissement, de services urbains de base, de circulation. Les villes sont-elles capables de répondre aux besoins de ce rush, aggravé par les risques de catastrophes naturelles ou provoquées par l’entassement humain ?


6. Villes résilientes et durables


Ce thème sollicite les chercheurs, les professionnels de l’aménagement urbain et les autres acteurs travaillant sur les thématiques en lien avec la réduction des risques naturels en milieu urbain. Il s’agit de rassembler les connaissances scientifiques sur :


L’état de lieu des risques et catastrophes dans les villes : inondations, glissements de terrain, constructions à risques dans les fortes pentes…


L’importance de la notion du « territoire » et « espace urbain » par rapport aux risques et catastrophes : intégration du volet risque dans l’urbanisme réglementaire et les et outils de planification urbaine


Analyse du degré de vulnérabilité en fonction de l’organisation spatiale de zone d’habitat et de l’implantation spatiale de la population.


L’élaboration des stratégies et de programmes : programme de protection à l’inondation et à l’érosion marine
Identification des solutions et pistes de réflexion : promotion des villes vertes, écologiques et résilientes


Calendrier :


Premier jour : Actualiser les connaissances interdisciplinaires sur le milieu naturel, l’aménagement dans les campagnes et la médicalisation.

  • Thème 1 : milieu naturel et dynamique des paysages
  • Thème 2 : aménagement rural et évolution
  • Thème 3 : mondialisation et pratiques locales


Deuxième jour : Développer de nouvelles approches pour le diagnostic et la recherche.

  • Thème 4 : environnement et adaptation au changement climatique
  • Thème 5 : risques et planification territoriale
  • Thème 6 : villes résilientes et durables


Troisième jour : visite de terrain


Nombre de participants : 50 environ


Partenariat :


 

  1. Scientifique : Université de Lyon, Université de Strasbourg, CIRAD
  2. Financier : en pourparler
  • AUF-BOI
  • Coopération française
  • Tany Meva


Valorisation :


Recueil de résumés, CD-Rom, redynamisation de la revue en ligne de la Mention Géographie par l’édition d’un numéro spécial des meilleurs articles à publier.


Comité d’organisation :

  • Rindra RAHARINJANAHARY (Président)
  • Vololonirainy RAVONIARIJAONA
  • Claudine RAMIARISON
  • James RAVALISON
  • RAZAFIMAHEFA RASOANIMANANA
  • Fanja RALINIRINA
  • Pascal RAZANAKOTO


Comité scientifique :

  • Joselyne RAMAMONJISOA
  • (Président)
  • Josette RANDRIANARISON
  • Simone RATSIVALAKA
  • James RAVALISON
  • Sylvain BIGOT
  • Yao Télesphore BROU
  • Dominique DUMAS
  • Michel MIETTON
  • Gérard
  • NICOUD
  • François PESNEAUD
  • Mparany ANDRIAMIHAMINA
  • Tolojanahary ANDRIAMITANTSOA
  • Gabriel RABEARIMANANA
  • Jacqueline RAKOTOARISOA
  • Fanja RALINIRINA
  • Pascal RAZANAKOTO
  • RAZAFIMAHEFA RASOANIMANANA
  • Vololonirainy RAVONIARIJAONA


 Instruction aux auteurs >>>