Atelier régional sur la Comptabilité Ecosystémique du Capital Naturel comme Outil de Gestion Locale de l’Environnement. Mahajanga,


Faisant suite à un atelier de dissémination organisé par la même équipe de chercheurs à l’Université d’Antananarivo en octobre 2015, l’Institut & Observatoire de Géophysique d’Antananarivo (IOGA), le Département de Biologie et Ecologie Végétales (DBEV) (faculté des sciences) et le C3EDM (Faculté DEGS) organiseront un atelier régional intitulé « Atelier d’Information et d’Echange sur la Comptabilité Verte, Outil de Gestion Locale de l’Environnement : cas d’Antrema et de Boeny »., dans la ville de Mahajanga du 28 au 29 juin 2016.


Cet atelier servira à informer les décideurs régionaux, les Responsables techniques régionaux, les gestionnaires de parcs, les ONG et les chercheurs sur la comptabilité verte, un nouvel outil complémentaire des indicateurs économiques classiques censé permettre de prendre en compte l’état du milieu dans la conception des activités de développement et d’identifier ainsi la trajectoire adaptée vers un réel développement durable.


La ville de Mahajanga a été choisi pour ce 2e atelier car la région de Boeny a fait l’objet de deux études où les chercheurs de l’Université d’Antananarivo ont et sont encore en train de développer une méthodologie adaptée à la mise en œuvre de la technique de la comptabilité écosystémique du capital naturel, non pas à l’échelle nationale comme c’est le cas jusqu’à maintenant dans tous les autres pays, mais à une échelle plus petite : une aire protégée ou une région administrative. Une telle technique nécessite par participation effective des techniciens issus de tous les secteurs d’activités, la mise en œuvre d’autres techniques de base telles l’écologie, la biologie, l’économie de l’environnement, la télédétection et les SIG, etc. Ce qui explique par ailleurs que l’équipe ayant initié la recherche sur la comptabilité verte à Madagascar soit composée de plusieurs spécialistes.


Cet atelier est placé sous l’égide de Monsieur le Chef de la Région Boeny. Il bénéficié du soutien de GDN (Global Development Network), du Projet-Pilote Bioculturel d’Antrema, de l’IRD-Madagascar et du MNHN.