Cérémonie Docteur Honoris causa Professeur Claude Hélène FERAL



Le 14 septembre 2018 à 11 heures s’est tenue dans la salle des présidents de l’Université d’Antananarivo la cérémonie au cours de laquelle la Professeure Claude Féral, de l’Université de La Réunion, fut promue Docteur Honoris Causa.


Le moment fut à la fois intense et émouvant pour la Faculté des Lettres et Sciences humaines et pour la Mention Etudes anglophones en particulier, dans une salle où beaucoup étaient vêtus de leur toge d’universitaire. C’est bien la première fois en effet qu’une collègue étrangère, angliciste et de surcroît spécialiste de science politique, se voit remettre les insignes de Docteur Honoris causa de l’Université d’Antananarivo.


C’est cette Faculté qui a émis le souhait de marquer la contribution précieuse de Madame Féral notamment à la Mention Etudes anglophones, et de l’inscrire dans les archives de l’Université d’Antananarivo.


Pr Claude Féral étant française, la cérémonie a commencé par l’écoute de l’hymne national français. Du reste, l’Ambassade de France à Madagascar s’est fait représenter par Pr Mathieu Fau-Nougaret, Chef du projet FSPI PAGESUPRE et Expert international français rattaché au ministère malgache de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’hymne national malgache fut ensuite entonné, auquel a succédé l’hymne de l’Université d’Antananarivo.


Pour avoir été Vice-présidente de l’Université de La Réunion en charge des relations internationales, Claude Féral n’est pas étrangère à ce type d’évènement. Mais cette fois-ci, c’est elle que l’Université d’Antananarivo a honorée en lui décernant le titre de Docteur Honoris causa.


Claude Féral est agrégée d’Anglais et docteure d’Etat en Science politique. Elle est également Habilitée à diriger des recherches (HDR). Après avoir enseigné aux Etats-Unis, au Maroc et auprès d’autres universités françaises, Madame Féral a servi pendant 28 ans à l’Université de La Réunion. Elle est actuellement chercheure associée au laboratoire « Les Afriques dans le monde (LAM) », qui est rattaché au CNRS et à Sciences Po Bordeaux.


Parmi les multiples fonctions qu’elle a assumées, outre le fait qu’elle a été Vice-présidente de l’Université de la Réunion en charge des relations extérieures et internationales (1992-1997), elle a également été membre élu du Conseil scientifique et du Conseil d’administration de cette université.


Elle intervient à l’Université d’Antananarivo depuis 1999. L’on ne saurait taire l’accompagnement fort apprécié du Bureau Océan indien de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) dans le processus qui consiste à former les étudiants appelés à servir la Mention Etudes anglophones en tant qu’enseignants-chercheurs. C’est l’AUF qui, conscient de l’intérêt à soutenir une démarche adoptant un regard francophone sur le monde anglophone, a financé les missions d’enseignement et de recherche de la Professeure Claude Féral pendant quelques années.


Depuis maintenant 14 ans (2004-2018), Madame Féral prend en charge elle-même ses frais de transport et de séjour à Antananarivo pour apporter son aide inestimable à la Mention Etudes anglophones. Ces dernières années, elle se fait accompagner par son époux, Dr Jean Féral, pour enfin visiter un peu Madagascar une fois ses tâches d’universitaire achevées. D’ailleurs, la présence du Dr Jean Féral à la cérémonie fut saluée par le Président de l’Université d’Antananarivo.


Etant spécialiste de l’Afrique du Sud, du genre, de la civilisation américaine et de la politologie linguistique, Professeure Féral a grandement contribué à élargir la gamme - qui fut extrêmement limitée - des thématiques de recherche offertes aux étudiants. Madame Féral participe aux jurys de soutenance de mémoires et de thèses. Elle a assuré et continue à assurer bon nombre de directions de mémoires de Maîtrise, de DEA, de Master et de thèse, contribuant ainsi à la formation des jeunes chercheurs appelés à prendre la relève. Cette contribution de la Professeure Féral à la formation d’enseignants-chercheurs malgaches consiste aussi à faciliter la participation d’étudiants en ex-DEA aux colloques internationaux qu’elle a organisés à l’Université de La Réunion en tant que responsable du Groupe de recherche sur l’Afrique du Sud (GRAS).


Non seulement Madame Féral a aidé des étudiants malgaches à élaborer des propositions de communication à présenter à des colloques, mais elle a aussi veillé à ce que leurs frais de transport et de séjour à La Réunion soient pris en charge par son université. C’est ainsi que les meilleurs étudiants malgaches, dont l’actuelle responsable de la Mention Etudes anglophones, Dr Zoly Rakotoniera, ont pu fourbir leurs premières armes de chercheurs en présentant des communications à de tels colloques. Qui plus est, étudiants aussi bien qu’enseignants-chercheurs ont pu publier leurs travaux dans la revue Alizés. Revue angliciste de La Réunion, à comité de lecture international.


Le dévouement remarquable et le profond engagement de la Professeure Claude Féral pour la formation des jeunes chercheurs malgaches ont été déterminants dans la décision du Conseil scientifique et du Conseil d’administration de l’Université d’Antananarivo de l’élever au grade de Docteur honoris causa.
Il est revenu à Madame Zoly Rakotoniera, responsable de la Mention Etudes anglophones, d’entamer la série d’allocutions. Ainsi que le veut l’usage, Dr Rakotoniera a fait l’éloge du récipiendaire. Elle a entre autres relevé le fait qu’en tant que citoyenne active et engagée, parallèlement à ses activités d’enseignement et de recherche, Professeure Féral a occupé le poste d’Adjointe au Maire de Saint-Denis de La Réunion. A ce titre, elle a été en charge du rapprochement entre ville et université tout en étant responsable des relations internationales.


Ce fut ensuite au tour de Madame le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines, Professeure Baholisoa Ralalaoherivony, de prononcer son allocution. Elle s’est attachée à rendre hommage aux grandes compétences multidisciplinaires, au dynamisme et à la générosité de la Professeure Féral, grâce auxquels la formation du personnel enseignant-chercheur, qui est un sujet de préoccupation sérieux, a pu se faire et continue à se faire au sein de la Mention Etudes anglophones.



Professeur Panja Ramanoelina, Président de l’Université d’Antananarivo, a clôturé la série d’allocutions. Avant de procéder à la remise des insignes de Docteur Honoris causa, il s’est félicité de ce que la cérémonie ait pu avoir lieu après un premier report. Il a ensuite noté la présence d’une ancienne étudiante de Madame Féral, Vony Razanadrakoto, actuelle directrice de l’ « English Teaching Program » (ETP) soutenu par l’Ambassade des Etats Unis à Madagascar et interprète malgache-français-anglais de Monsieur le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina.


Le Président Ramanoelina a souligné qu’il avait bon espoir que le titre de Docteur Honoris causa permettra à Professeure Claude Féral de plaider encore davantage pour l’Université d’Antananarivo auprès des instances universitaires françaises, européennes et internationales.


Au nom de la communauté universitaire, Professeur Panja Ramanoelina a déclaré conférer le titre de Docteur Honoris causa de l’Université d’Antananarivo à la Professeure Féral. Pour marquer officiellement cet acte, il lui remit l’épitoge, marque du titre, ainsi que le diplôme qui en atteste l’authenticité.
C’est non sans émotion que Madame Féral prit la parole pour adresser ses vifs remerciements à l’Université d’Antananarivo.
La cérémonie s’est terminée par une réception offerte par l’Université d’Antananarivo et la Faculté des Lettres et Sciences humaines. Mais l’appui de Mme la Professeure Claude Féral à la Mention Etudes anglophones est loin de s’arrêter là.