Cite universitaire Ankatso II : Une poussée de fièvre diversement interprétée

Climat de tension, dimanche 4 mai, a la cite universitaire d’ Ankatso-ll, suite a un différend sur des mutations parallèles de logements entre " quota " des étudiants issus de la Région Analamanga (association MAFAMI) et " quota" des étudiants natifs de la Région Alaotra Mangoro (association BAMAMI). Suite aux échauffourées, il a fallu faire appel a I’EMMO Sécurité (Ankadilalana) pour calmer les esprits. Dès lundi, Ie Ministre d’ Etat charge des Infrastructures, de I’ équipement et de I’ aménagement du territoire, Rivo RAKOTOVAO, et Ie directeur de Cabinet de la Présidence, Henry RABARY NJAKA, ont reçu, à Anosy, les responsables des deux associations, en présence du Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, Ie général Didier Gérard PAZA, du représentant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du directeur de Cabinet de la Présidence de l’Université et du directeur du Centre régional des OEuvres universitaires d’Antananarivo(CROUA). Le ministre Rivo RAKOTOVAO a rappelé aux parties que Ie respect de I’ état de droit n’était pas négociable, pour les inviter à lancer un appel au calme à I’ endroit de leurs adhérents respectifs et préconiser la politique du dialogue avec les autorités universitaires.