Concours international : une jeune chercheure malgache en final du Concours Ma Thèse en 180s à Dakar le 26 septembre

Tianarilalaina Tantely Andriamampianina représentera Madagascar à la finale internationale du concours international Ma Thèse en 180 secondes (MT180), la doctorante de l’Université de Mahajanga présentera sa thèse sur « Cladogelonium madagascariense : anti-inflammatoire » parmi les autres finalistes de 18 pays francophones sur la scène du Grand Théâtre National de Dakar le jeudi 26 septembre 2019 à partir de 18h.


Pour la 2ème année consécutive, Madagascar participe à la finale internationale du concours « Ma thèse en 180secondes » (MT180). A la suite de la finale nationale en juin dernier, la lauréate Tianarilalaina Tantely Andriamampianina aura 180 secondes et une seule diapositive pour présenter ses travaux de recherche de façon claire, ludique et convaincante. Un seul objectif : permettre à chacun de comprendre le sujet de leur recherche en 3 minutes.

Entamant son post-doctorat, cette jeune chercheure en pharmacologie de la Faculté des Sciences de l’Université de Majunga a participé à ce concours pour partager ses recherches, et de faire le défi de les faire comprendre en seulement 3 minutes. Elle souhaite également démystifier le monde de la recherche scientifique et contribuer à la valorisation scientifique des vertus anti-inflammatoires de cette plante du Nord de l’île :Cladogelonium madagascariense.


L’AUF est partenaire du concours MT180 pour la 5ème année consécutive. Sur les dix-huit (18) finales nationales organisées à travers le monde, l’AUF en a co-organisé treize (13) au Bénin, en Bulgarie, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, en Égypte, au Gabon, au Liban, à Madagascar, en République Démocratique du Congo, en Roumanie, au Sénégal et en Tunisie.

Pour la première fois depuis la création du concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT180) en 2012, la finale internationale sera organisée en Afrique subsaharienne, à Dakar, par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). La finale sera retransmise en direct par la RTS et sur le site du concours : https://mt180sn.org et sur la page Facebook de l’Agence universitaire de la Francophonie


Vous pouvez également la suivre sur Twitter : #MT180

À propos du concours MT180

Inspiré du concours « Three minutes thesis » qui a été organisé en Australie pour la première fois en 2008, la version francophone de MT180 a été créée par l’Association francophone pour le savoir (Acfas) en 2012. Le concours est aujourd’hui organisé par un comité́ international constitué de l’Acfas au Québec, du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de la Conférence des Présidents d ’Université́ (CPU) en France, du Centre National pour la Recherche Scientifique au Maroc, de l’Université́ de Liège en Belgique, de la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

À propos du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal. Le Sénégal aspire à devenir un pays « émergent en 2035 avec une société solidaire dans un État de droit ». Cette vision déclinée dans le Plan Sénégal émergent (PSE), cadre unique de référence en matière de planification pour le Sénégal, traduit la volonté de Son excellence le Président de la République, Monsieur Macky Sall à mettre en œuvre des politiques qui placent le pays sur le sentier de la croissance inclusive et soutenable, créateur d’emplois
et facteur d’amélioration des prestations de services.

Dans cette perspective, le MESRI prépare et met en œuvre la politique définie par le Chef de l’Etat dans les domaines de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation. A ce titre, il veille, entre autres missions, au développement de la Recherche, de l’Innovation et à la vulgarisation de la culture scientifique, à travers la mise en œuvre et l’appui de diverses activités, dont « MT 180 », qui constitue une belle et pertinente initiative de promotion de la culture scientifique chez nos jeunes chercheur(e)s.

À propos de l’AUF

Créée il y a près de 60 ans, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est l’une des plus importantes associations internationales d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche avec 944 membres dans 116 pays. Elle est également l’opérateur de la Francophonie pour l’enseignement supérieur et la recherche. L’AUF agit pour une francophonie universitaire solidaire engagée dans le développement économique, social et culturel
des sociétés. Elle accompagne ses établissements membres pour relever trois grands défis : la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance universitaire ; l’insertion professionnelle et l’employabilité des diplômés ; l’implication dans le développement global des sociétés. www.auf.org


Elle est présente dans 10 régions dont l’Océan indien qui couvre 9 pays : Afrique du Sud, Comores, France (La Réunion et Mayotte), Inde, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique et Seychelles.