Dérives publicitaires : L’éthique professionnelle bousculée

Devenue une force de persuasion qui façonne les attitudes et les comportements, la publicité envahit le quotidien. Elle est une communication de masse qui sert à faire vendre un produit ou rendre publique une cause. Selon les études de Verohasina Rakotovao, diplômée en Droit des Affaires, les publicitaires sont en train d surmonter les barrières psycho-sociales en faisant appel aux émotions, à l’affect et à la manipulation des consommateurs, jusqu’au point de méconnaître la déontologie de la profession et de faire taire la voix de l’éthique.

Les messages connaissent parfois des dérives. Des campagnes provocantes ont choqué, d’autres ont fait l’éloge de produits dangereux. La publicité s’écarte de plus en plus de sa fonction première d’information pour inciter fortement à la consommation sans relâche, dans laquelle l’éthique fait cruellement défaut. Il reste que la publicité est un phénomène utile et incontournable, pour la société, l’économie, la politique, malgré les dérapages, dangereux pour la sûreté des cibles.

Il convient donc de s’assurer de leur conformité aux normes sociales, à la déontologie de la profession et à la dignité humaine.