Exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales à Madagascar : entre textes et réalités


Les enfants font de plus en plus l’objet de maltraitance non seulement sexuelle mais aussi physique et morale. Et même, un enfant peut subir les trois formes. Pourtant, c’est un concept totalement contradictoire si l’on se référait à la place que la société malgache, la famille malgache accordent aux enfants qui sont des « menaky ny aina », des « sombin’ny aina ». Bref, ils sont sacrés, une portion de la vie des parents.
Comme l’a souligné la représentante du Conseil International des femmes auprès des Nations-Unies à Genève pour les droits de l’enfant, Mme Brigitte Polonovski Vauclair, « Demain le monde sera ce que nous avons fait aujourd’hui à nos enfants ». Cela pour dire que les enfants, comme on le dit toujours, sont l’avenir du monde, l’adulte de demain. Et leur protection est primordiale si on veut voir un monde meilleur un jour.
Les solutions ultimes sont donnée par Mme Brigitte Polonovski Vauclair en avançant que « Le respect que nous leur portons, la dignité que nous leur octroyons, l’amour que nous leur donnons, sont les moyens par lesquels les droits de l’homme verront leur réalisation. »
Donc, réalisons ces solutions et surtout « Ne détournons pas le regard ! ».