FLSH : Agriculture familiale et dynamique locale

Madagascar participe à la célébration de l’Année internationale de l’Agriculture familiale. Lors de la présentation du thème « L’agriculture familiale liée au développement local », le 23 juillet dernier, à la Faculté des Lettres et Sciences humaines, le doctorant en agronomie Onjaherilanto Razanakoto a soutenu que le développement de l’agriculture à Madagascar dépendait en grande partie de la vulgarisation de l’agriculture moderne. Il a montré notamment que le rendement rizicole des agriculteurs de la région Vakinankaratra s’était amélioré grâce à une assistance technique. Cette descente sur terrain lui a permis de constater que le sol de cette région contenait du phosphore, élément qui réduit la fertilité du terrain cultivé. L’utilisation d’engrais est une manière efficace de minimiser l’impact de ce type de substance et de favoriser la fertilisation de la terre à cultiver, d’après cet agronome. Il fait remarquer, en outre, la nécessité de communiquer avec les agriculteurs pour faciliter le transfert de compétences, mais aussi les échanges entre les acteurs locaux. De son côté, la doctorante en communication Fenosoa Andrianantonina a insisté sur la promotion de la recherche en dynamique locale, afin de répondre à ce besoin. Ces deux disciplines sont complémentaires pour développer l’agriculture à Madagascar, selon ces doctorants.