Faculté DEGS : « Madagascar a économiquement disparu »

Dans le cadre de sa visite à Madagascar, le directeur général adjoint du Fonds Monétaire International, Min Zhu a tenu une conférence-débat au Grand Amphi DEGS de l’Université d’Antananarivo le 30 juin dernier. D’après cet envoyé spécial, le monde est en pleine restructuration en raison de l’évolution des échanges économiques.

Avec la collaboration du département Economie, accompagné par le Doyen de la Faculté DEGS, Olivaniaina David Rakoto et honoré par la présence du ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindra vonona, la conférence a porté sur le thème : « Le monde en mutation ». Celle-ci a vu la participation et l’assistance des jeunes étudiants et chercheurs tout à fait motivés et conscients.

D’après cet émissaire du FMI, le contexte économique mondial est marqué par l’hégémonie des pays détenteurs d’un PIB élevé. A partir de ce changement, les pays de l’Europe occupent le centre de l’espace économique, et l’Allemagne en est au coeur. En fonction de ces paramètres, Madagascar est complètement invisible et reculé de l’espace mondial, d’après la présentation de la nouvelle carte économique mondiale. Pourtant, les échanges mondiaux sont ouverts et motivés par la mondialisation. Selon les explications apportées par Min Zhu, Madagascar doit rejoindre la compétition économique mondiale et regrouper son capital humain. En effet, cette métamorphose des pays développés influence les autres payés économiquement défavorisés en raison de l’existence de l’interconnexion mondiale.