Festival Angaredona 12eme édition : ADMC CRAAM et des artistes de tout genre ...


TELECHARGER LE PROGRAMME ICI



Le festival Des Musiques Vivantes de Madagascar « Angaredona »
L’aventure du Festival a débuté en 2004. Fort d’une dizaine d’éditions de "La semaine de la Valiha" Rajery (Fondateur du festival) a toujours souhaité créer un festival assurant la sauvegarde du riche et très diversifié patrimoine culturel musical de Madagascar.



Par définition, l’on peut traduire Angaredona, par « effort collectif » ou communément dit en malgache « raharaha ikambanana ».



L’objectif initial du Festival étant de PROMOUVOIR LA DIVERSITÉ ET LA RICHESSE DES MUSIQUES VIVANTES DE MADAGASCAR.



De par son ambition, le Festival Angaredona s’est fixé au fil des années des objectifs supplémentaires mais toujours dans la droite lignée de l’objectif principal :

  • FAVORISER LA CRÉATION ET L’ÉMERGENCE DES NOUVEAUX TALENTS
  • PROPOSER AU FIL DES ANNÉES UNE VITRINE ÉVOLUTIVE DE LA MUSIQUE MALGACHE
  • REGROUPER LE PUBLIC AUTOUR DES VALEURS ESTHÉTIQUES ET MORALES MALGACHES 



Une des plus grandes forces du festival Angaredona reposerait sur la rigueur et le travail du comité d’organisation-ADMC et la collaboration de plusieurs partenaires. Tous les acteurs sont les chaines et la source de la réalisation de ce projet.

Par ailleurs, Angaredona est Le plus grand festival des musiques vivantes de Madagascar, le seul festival malgache qui produit des jeunes talents de la brousse devant un public très large et très diversifié.



Pour tous les styles, tous les âges, ce festival interculturel est riche de ces échanges, du partage et des rencontres entre les spectateurs, les artistes, ainsi que les professionnels. Soucieux d’être ouvert à tous, le festival Angaredona met en place des solutions d’accessibilité aux personnes en situation de handicap et organise également diverses animations autour de sa scène musicale



En un mot, Le festival ANGAREDONA est un évènement culturel portant haut le flambeau des MUSIQUES VIVANTES DE MADAGASCAR mais également un évènement festif et interactif avec le public, qui constitue une grande force pour Madagascar.



Une force qui ne pourra exister qu’avec la participation confiante de tous les acteurs culturels de la Grande Île.

L’Association Des Médiateurs Culturels



Régie par l’ordonnance n°60-133 du 03 octobre 1960, l’Association Des Médiateurs Culturels est à but non lucratif, créée en 2010. L’ADMC est un réseau de près de 100 diplômés et étudiants en Médiations et Management Culturels, qui a pour mission principale de mettre en œuvre toute action promouvant l’art, la culture et la médiation culturelle à Madagascar.



« La médiation culturelle a pour vocation de favoriser les échanges culturels et d’encourager le dialogue entre les cultures à travers des actions d’éducation et de sensibilisation des publics, de stimuler la créativité de chacun et de trouver les moyens de renforcer les capacités de production existants dans la Grande Île, notamment » Arnaud RATAFIKA (Président de l’ADMC)



En 2011, l’ADMC a élargi sa mission initiale en créant le CRAAM, sis à l’Université d’Antananarivo, placé sous tutelle scientifique du Laboratoire de recherche en Médiation Culturelle (LABMED) de l’Université d’Antananarivo, et ce avec l’appui de la Coopération française Art Mada 2, du Ministère malgache en charge de la Culture et du Pôle Régional des Musiques Actuelles (PRMA) de La Réunion.



Conscients des profondes mutations sociales, culturelles, environnementales et démographiques que subit la société malgache. L’ADMC et son CRAAM cherchent à inscrire l’action artistique au cœur de l’action citoyenne et des débats sociétaux actuels, en vue de :

  • Faire appréhender aux pouvoirs publics la dimension éthique et responsable de l’action artistique,
  • Repositionner les rapports entre culture et économie en inscrivant la culture come moteur du développement économique et urbain,
  • Faire de la pratique artistique un moyen d’éducation et d’insertion sociale des groupes les plus marginalisés (les jeunes, les femmes)
  • Provoquer des collaborations professionnelles entre créateurs émergents, urbanistes, promoteurs immobiliers, architectes, paysagistes, designers, agents du patrimoine, administrateurs de la ville
  • Affirmer le rôle de l’artiste comme agent de transformation sociale et acteur du développement




« Pour que la mémoire d’aujourd’hui reste ancrer dans celle de demain… »

La 12ème édition du vendredi 11 au samedi 20 septembre :
Sans trop porter de changement, le rendez-vous incontournable des mélomanes se tiendra durant la troisième semaine du mois de septembre (du vendredi 11 au dimanche 20 septembre 2015). On retrouvera donc le festival comme chaque année dans les centres culturels comme l’Institut Français de Madagascar, l’Alliance Française d’Antananarivo, le Cercle Germano Malagasy, l’Ivontoeran’ny Kolontsaina Malagasy et l’Université d’Antananarivo mais pour marquer cette édition, le festival aura également lieu pour la première fois dans divers autres espaces publics tels que le « Tranom-pokonolona Analakely », le jardin de l’ORTANA, le Centre Culturel Américain et à Analamaitso. Les représentations seront dans la limite du possible en entrée libre.
Outre la nouvelle édition et la nouvelle programmation, le festival Angaredona se déroulera cette année dans le cadre de la célébration des 35 ans de scène de RAJERY (Le fondateur du festival) et la clôture de la célébration du 5ème anniversaire de l’ADMC.



Les activités de la nouvelle édition

  • Les concerts



Durant dix jours, les musiques vivantes de Madagascar seront au rendez-vous et se départageront sur plusieurs scènes. Les talents malgaches se succèderont sur scène devant un public désireux de découvrir la richesse et la diversité musicale de leur pays.

  • Le Cours de valiha



Le cours de valiha est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux de cet instrument mélodieux et emblématique. Il dure tout au long de la semaine du Festival. Les cours sont gratuits.

  • Ateliers et conférence



L’année précédente, des ateliers percussions ont eu lieu, avec des professionnels étrangers, en partenariat avec l’Institut Français de Madagascar dans le but d’échanger des savoir-faire mais aussi de partager des connaissances.



Pour ce qui est de cette année encore, les rencontres professionnelles seront de mises, ainsi que les conférences débats avec des thèmes tournant sur la musique vivante.
Une conférence sur la professionnalisation des artistes aura donc lieu ainsi que d’autres ateliers focalisés sur l’histoire et l’évolution de la musique malagasy des six provinces.

  • Musicothérapie ANGAREDONA



Toujours dans le cadre du Festival, une animation en musicothérapie se tiendra à l’Orchidée Blanche et/ou Anjanamasina afin de pouvoir offrir aux patients de ces centres l’opportunité de jouir des bienfaits de la musique et leur offrir par ailleurs l’occasion de découvrir le festival malgré leurs situations. Cette séance d’animation rentre dans le cadre de la mise en place des solutions d’accessibilité aux personnes en situation de handicap.

  • Résidence artiste et restitution



Depuis 2005, le comité a mis en place une résidence artistique avant ou durant le festival dans le but de créer une rencontre et partager des expériences entre les artistes locaux ou artistes étrangers – malgaches afin de donner une restitution du travail aux publics.



Cette année, la restitution de cette résidence aura lieu au Centre Germano Malagasy.


TELECHARGER LE PROGRAMME ICI