Festival Mondial des Lémuriens - Conservation & Conflit face au développement durable


Cette quatrième édition a pour thème « Varika harem-pirenena, namana tokony arovana », qui peut se traduire par « Lémuriens, patrimoine national, amis à protéger ». Le festival des lémuriens s’est tenu au Gymnase couvert de l’Université d’Antananarivo le 10 novembre dernier. Il a été honoré par la présence du Pr Panja Ramanoelina, Président de l’Université d’Antananarivo, du Pr Jonah Ratsimbazafy, Président du Groupe d’Etude et de Recherche sur les Primates (GERP), et de M. Eric Rabenasolo, Directeur Général des Forêts.


Un grand carnaval a eu lieu avec la participation de plusieurs, diverses associations œuvrant de la protection de l’environnement, des clubs Vintsy… La troupe Bakomanga, folkloriques de renom a offert au public diverses prestations brillant par ses talents en chants et danses et ses costumes. Des sketchs ainsi que des démonstrations d’Aïkido et d’autres animations ont aussi marqué le festival. Cette manifestation a pour objectif d’attirer par différentes manières l’attention du grand public sur l’acuité du sort des lémuriens. En d’autres termes, impliquer la population malgache dans une appropriation pérenne du reflexe environnemental et du respect de la biodiversité de Madagascar. « 112 espèces de lémuriens existantes se sont menacées dont 5 en danger critique d’extinction » selon Pr Jonah Ratsimbazafy, président du GERP. Au lieu de faire intervenir une bonne dizaine de portes paroles, les collaborateurs ont préparé plutôt un film de 26mn illustrant l’état actuel de l’environnement des Lémuriens, de leur origine les pressions qui pèsent sur eux.


Conservation des lémuriens & Conflits face au développement durable from UA WebTV - Université de Tana on Vimeo.


Des actions de conservation ont été menées, mais il reste encore des conflits à diriger. Le débat était dirigé par le service de la radio universitaire en présence de panelistes comme le Directeur Général des Forêts, Eric Rabenasolo, le Président du GERP, le Pr Jonah Ratsimbazafy, le Président de l’AEECL, Guy Randriatahina, le Directeur du Tourisme Durable, Stella R Chan Mane, et la juriste et analyste politique Sahondra Rabenarivo. Les questions et les souhaits du public s’articulaient autour des attitudes des conservateurs, de la gestion de la forêt, les retombées sur la communauté de base. Une visite des stands clôturait ce grand festival.