Gabriel Rabearimanana : un enseignant engagé, ayant cultivé des lumières d’hier et des génies du futur

Après 43 ans d’enseignement et ancien doyen à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) de l’Université d’Antananarivo, Gabriel Rabearimanana est parti à la retraite. Une cérémonie en la reconnaissance de ses réalisations au département de Géographie a été organisée en son honneur à l’Amphi 24 mardi 7 juillet dernier. Le grade de Grand-Croix de 2èmeclasse de l’Ordre National Malagasylui a été discerné
par le Grand Chancelier Etienne Ralitera pour son service accompli à l’Université d’Anta- nanarivo, plus particulièrement au département de géographie, filière géopolitique. Ce fut un moment opportun pour ses élèves, ses collaborateurs enseignants et per- sonnel administratif et technique de l’université, hommes et femmes politiques et citoyens de lui montrer amour et reconnaissance.

Trois enseignants-chercheurs et un personnel administratif et technique, témoignant de son travail, ont parlé sur les réa- lisations positives de Rabearimanana, tant dans l’enseignement et les travaux de recher- che que dans la relation humaine avec le monde universitaire et le « SECES ». Mbolatiana Raveloarimisa, une doctorante atteinte du virus « made in Rabearimanana », virus qui permet de se libérer des cadres imposés et de toujours aller plus loin, d’affirmer que Rabearimanana a cultivé des grands de ce pays et d’ailleurs, les lumières d’hier et les génies du futur ! Il a allaité de ses pen- sées les futurs dirigeants et opposants de ce pays. Il a cultivé des hommes et des femmes hors normes.

Pierrette Rasoanomenjanahary