Investissements directs chinois : Des enjeux et d’autres

Madagascar est un continent riche en matières premières et en pétrole. Des pays comme la Chine contribuent à son développement en faisant des investissements directs, et améliorent la situation socio-économique en créant de l’emploi, selon les analyses macroéconomiques de Tantely Andriantsitohaina. Ces investissements augmentent les ressources de l’Etat, et donc sa capacité à assumer des dépenses utiles pour la société (éducation, santé, infrastructures, etc.). Même si les activités d’investissement s’orientent dans le domaine de l’industrie extractive, celles-ci s’accompagnent de programmes de développement destinés à atténuer les effets environnementaux de l’activité minière. La Chine participe aussi à la lutte contre la pauvreté en accordant
des dons, en faisant la promotion de l’investissement national tout en accordant des tarifs préférentiels. En contrepartie, elle renforce sa présence multidimensionnelle, avec les risques que cela comporte. Outre la concurrence déloyale, il y a notamment le déficit de la balance commerciale, la pollution de l’environnement, ou encore, le non respect des droits sociaux. Ces risques nous obligent à prendre conscience de la réalité et à rester lucides face à des investissements pourtant jugés bénéfiques. Les réponses apportées aux attentes ne sont pas toujours à la hauteur du prix à payer.