Journée des Instituts Confucius : Une grande première réussie


L’Université d’Antananarivo vit, cette année, un événement historique avec la célébration, pour la première fois, de la Journée des Instituts Confucius. 10 ans après la création du premier établissement d’enseignement de la langue et culture chinoise, à Séoul (Corée du Sud), le Siège de l’Institut Confucius a instauré, à partir de cette année 2014, la « Journée des Instituts Confucius », célébrée le 27 septembre, en souvenir de l’anniversaire de Maître Confucius qui naquit le 28 septembre 551 avant J.C. L’idée est d’ouvrir les portes des quelque 465 établissements et 713 classes Confucius éparpillés dans 123 pays, à un public aussi large que possible, pour faire connaître les préceptes confucéens, qui mettent en exergue le respect des traditions, l’exigence de tolérance et d’humanisme, ou encore, l’esprit d’amitié et de paix, ainsi que devait l’indiquer SEM. Yang Min, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Madagascar. En ce qui concerne l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo (ICUA), les festivités se déroulent, cette semaine, sur deux jours et sur plusieurs sites d’accueil.


La journée du mercredi 24 septembre avait débuté par la cérémonie d’inauguration des salles de cours réhabilitées à la Faculté de Médecine (Antsakaviro), qui fut suivie d’une cérémonie protocolaire sur le site de l’ICUA à Ambohitsaina, au cours de laquelle le Ministre de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, HORACE Gatien, a élevé le Directeur pour la partie chinoise, Li Haijun, au grade de Chevalier de l’Ordre national malgache. Guidées par le Président Panja Ramanoelina, les autorités officielles et académiques se sont ensuite rendues sur le site de la piscine de l’Université pour découvrir la plaque d’inauguration des nouvelles installations, lui ont été réhabilitées grâce au concours de l’Ambassade de la République Populaire de Chine. L’après-midi, les organisateurs ont programmé une conférence-débat, très suivie, sur « Maître Confucius et son héritage », animée par l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Etienne Hilaire Razafindehibe.