La plateforme du Salon de la Recherche...


La plateforme du Salon de la Recherche devient un institut de réseautage des chercheurs et des entreprises. Il s’agit de promouvoir les résultats de recherche pour rendre performant les entreprises. La troisième édition du Salon se s’est tenu les 20 et 21 octobre à l’Esplanade Ankatso. La matinée a été consacrée à l’ouverture officielle et la visite de stand :



Le premier discours a été inauguré par le Pr Panja Ramanoelina, Président de l’Université en remerciant les organisateurs et les participant.s Eric Rajaonary, Président du FivMpaMa souhaite la formalisation du secteur informel en vue de valoriser l’ingéniosité. Malheureusement, 200 000 entreprises sont enregistrées auprès de la Chambre du Commerce, alors qu’il reste encore 3 millions d’employés qui se trouvent dans l’informel à Madagascar. Les jeunes universitaires sont alors susceptibles de devenir des futurs chercheurs. Ils sont à encourager à s’orienter dans ceette formalisation d’après le Président du GEM.


Rocquie Rabemanantsoa, Présidente du Conseil d’Administration de l’Université a souligné l’importance de l’innovation, et création d’emploi grâce a la recherche. L’accroissement économique fort et inclusif est du à un changement technologique. L’absence de structure de mise en lien des fruits de la recherche aux besoins de la société reste encore un défis. En consolidant les acquis, la valorisation de la recherche pour la création d’emploi est une affaire de tous.


Selon Christian Ntsay, représentant résident de l’Organisation International du Travail a insisté sur l’accompagnement de la création et de la promotion de l’emploi pour soutenir les acteurs de la recherche. Il s’agit des entreprises, des centres de recherche et des universitaires.


Le Pr Monique Rasoazananera, ministre de l’Enseignement Supérieure et de la Recherche Scientifique a rappelé dans son discours que l’innovation est le moteur du développement par l’excellence. La stratégie nationale de la recherche constitue un levier de développement sous condition d’appuis. Le basculement vers le système LMD a amené la formation vers l’employabilité. La recherche fait partie des issues dans le monde académique en terme de créativité. C’est un devoir de tous de faire évoluer la science et valoriser les produits de la recherche.


Ce salon fait preuve d’une bonne organisation de la part du comité. 72 stands ont été présentés dont les banques, les entreprises de production, les instituts de recherche et de centres de recherches, ainsi que les 14 écoles doctorales de l’Université d’Atananarivo. L’état des lieux amène déjà à la préparation de la quatrième édition pour 2017.