Les enjeux socio-économique autour de la gestion de l’eau dans le plateau Mahafaly à travers les Baobabs citerne


On peut ainsi affirmer qu’un appel au changement de comportement devrait être lancé entre autre pour contribuer à l’adoption de certaine pratique, comme le lavage des mains avec du savon ; mais également pour que les institutions locales en générale puissent être conscient de l’importance d’une excellente sensibilisation sur la gestion de l’eau dans ce genre de région où l’eau est une denrée d’une extrême importance. Il faudrait surtout que les autochtones adoptent aussi une attitude qui puisse sauver la vie de chacun par l’appropriation de leurs savoirs locaux et que cela puisse nous permettre d’atteindre les objectifs du millénaires pour le développement dans un futur proche, ainsi que d’aller de l’avant face aux défis du secteur Eau, Assainissement et Hygiène (EAH) impliqués dans ces mobilisations. Ce terrain nous aura permit d’appréhender beaucoup plus les différents obstacles qui nous empêchent d’atteindre les Objectifs du Millénaires pour le Développement et de maitriser au mieux cette transaction ou ce mélange entre Journalisme et Anthropologie, un point qui sera d’une importance capitale dans l’approfondissement de nos recherches pour notre thèse en Master II en Journalisme Economique. Ceci dit, il nous importe toujours d’aller de l’avant et de voir aussi le type de media le plus efficace pour cette valorisation des savoirs locaux autour de la gestion de l’eau dans le sud de Madagascar, tant pour la population locale que pour tous les acteurs concernés par ce domaine.