Mathématiques, Informatique et Statistiques Appliquées : 1ere sortie de promotion en Master 2 et Licence 3 depuis 20 ans

Durant la semaine du 01 juillet 2015, la Faculté des Sciences a fait sortir quatre promotions dont les deux sont issues de MISA ou Mathématiques Informatiques et Statistiques Appliquées. Pour la première fois dans le cadre du système LMD, la promotion Santatra en Master 2 et la promotion Kanty en Licence 3 ont vu le jour au sein du Département de Mathématiques et Informatique. Selon une étude récente en économie sur les offres d’emploi dans les journaux Express de Madagascar et Midi Madagascar, la filière informatique se situe à la troisième place des secteurs les plus recherchés après l’administration et le commerce.

Les opérateurs de télécommunication à Madagascar ont évoqué les besoins en terme de création de contenus numériques et la gestion des supports de transmission. Pour le cas de TELMA, le PDG a parrainé la sortie de ces deux promotions. Cette entreprise dispose d’ingénieurs de très haut niveau dans l’administration de serveurs, dans le développement de son site web, dans la gestion des procédures de money banking comme MVola. Les administrations privés et publiques sont fiers d’avoir des ressources humaines issues de la MISA. C’est le cas de la dynamisation de la RUA 107 FM comme l’a souligné le Président de l’Université d’Antananarivo durant son allocution.

Pendant leur discours successifs, les orateurs ont encouragé ces jeunes diplômés à devenir de vrais ambassadeurs de leur université d’origine dans le monde professionnel et scientifique. En vue de la relève, les universités francophones participent à l’encadrement des étudiants sortants pour renforcer le corps enseignant et chercheur. Il s’agit de l’Université de Paris 13 et l’Université de Paris 7 ainsi que le laboratoire IRIT de l’Université de Paul Sabatier de Toulouse. En terme d’infrastructure, la formation a déjà bénéficié l’appui du projet de coopération Belge ARES CCD et de Renault France en terme de machine. Vu les besoins en nombre, la capacité d’accueil mérite une augmentation au niveau des salles.

Faly Rakotoarivony