Ouvrage « Les hommes et les arbres », nos scientifiques commentent les photos de Pierrot Men


Dans ces photographies de Pierrot Men, l’arbre apparaît tour à tour mythique ou mystique, ou terriblement absent ou compagnon du quotidien, ressource exploitée ou protégée, parfois protecteur, parfois angoissant. Plus qu’une galerie de portraits, plus qu’un appel à la protection de l’environnement, cette exposition à l’Insti- tut Français de Madagascar pen- dant le mois de juin, décline les relations tantôt fusionnelles entre les arbres et les habitants de Madagascar.


Dans le cadre de l’édition de l’ouvrage « Les hommes et les arbres », Hervé Duchaufour, chef du projet PARRUR a fait appel à des scientifiques dont ceux l’Université d’Antananarivo et des élèves, à partager leur point de vue. Leur regard de scientifiques est orienté en fonction du thème présenté, mais aussi en référence
aux enjeux sur le changement climatique et sur la biodiversité à Madagascar, l’année 2015 étant marquée par la Conférence sur le climat à Paris.


Parmi les commentaires, le Pr Lucie Rabaovololona, enseignant-chercheur en Communication a posté : « La nature est généreuse ... Une telle forêt de baobabs présente son histoire et une mémoire. Une esthétique qui n’a d’égal que dans notre rêve ... Cette forêt de baobabs vivra au-delà de la photo de Pierrot Men si des enfants, des filles et des garçons de tous âges et de tous les coins de Madagascar continuent à en prendre soin, à les protéger et d’informer le monde sur ce patrimoine vivant. »



Tahina Ramanananantoandro, technologue du bois à l’ESSA interprète une autre photo : « Le bois de feu et le charbon de bois sont les principales sources d’énergie utilisées par les ménages urbains et ruraux malgaches pour le cuisson domestique. Ils représentent plus de 90% de l’énergie totale utilisée dans le pays. Les besoins augmentent chaque année en raison de l’accroissement démographique. La filière bois énergie constitue l’un des premiers facteurs de déforestation à Madagascar. Les forêts plantées à vocation bois matériau et bois énergie per- mettent de pallier en partie aux besoins de la population, tout en limitant la pression sur les forêts naturelles. Il convient de les gérer durablement. »



Il a été demandé aux auteurs sélectionnés de signer leurs com- mentaires et de mentionner leur nom et leur spécialité : forestier, géographe, agronome, pédolo-
gue, ...


Faly Rakotoarivony