Projet PARRUR : Consolider la recherche au service du développement

Fonds de solidarité prioritaire, le projet PARRUR (Partenariat et Recherche dans le secteur RURal) a été défini conjointement avec les partenaires publics et privés malgaches œuvrant dans le domaine de la recherche scientifique, de l’enseignement supérieur et du développement. Il s’inscrit dans le contexte national de réforme de l’enseignement supérieur (passage au D du système LMD). Avec un montant de 1,05 K€, il vise à conforter la recherche dans son rôle d’appui au développement économique et social de Madagascar sur une période de 5 années (du 21 juillet 2009 au 19 juillet 2014, date de clôture).

L’objectif est de favoriser le décloisonnement de la recherche malgache dans le secteur du développement rural, à l’instar de l’agronomie, de l’environnement, des sciences économiques et sociales. Cette ouverture passera par la promotion de dispositifs en lien avec les communautés scientifiques régionales et internationales, par le renforcement des outils de gestion de la recherche élaborés dans un partenariat recherche-université et aussi, par la promotion d’activités communes de recherche autour d’axes sectoriels prioritaires. Cette action de coopération doit contribuer à la reconnaissance de la recherche malgache auprès des communautés scientifiques extérieures et à la réaffirmation du rôle-clé qu’elle joue dans la réponse aux besoins exprimés par la population rurale du pays.

De nombreux résultats ont été atteints, notamment la mise en place d’un fonds compétitif destiné au renforcement de la recherche-développement malgache à travers la constitution de 14 collectifs de recherche, la création d’un volet de « Capitalisation-Valorisation-Communication-Diffusion » des produits de la recherche, ainsi que la production de sites d’Information scientifique et technique. D’importants appuis techniques et financiers ont également été accordés dans le cadre du partenariat institutionnel avec la DGRP auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, notamment pour l’élaboration du tableau de bord de la recherche (Tbrm-2011), la structuration des Ecoles Doctorales (Ed), la création du Fonds Compétitif pour l’Innovation et l’amélioration de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique (FIER), sans oublier la contribution à la rénovation de la politique de la recherche scientifique malgache (appui à la SNR et à l’élaboration des quatre plans directeurs sectoriels de la Recherche).