Salon de la Recherche : Des perspectives encourageantes

Organisé en partenariat avec le groupement professionnel FIVMPAMA et la représentation locale du Bureau international du travail (BIT), les 3 et 4 juillet sur l’esplanade de l’Université, le Salon de la Recherche au service du Secteur économique et de l’Emploi, a tenu ses promesses. La cérémonie d’ouverture officielle, qui s’était te nue à la Bibliothèque universitaire, a fait salle comble avec les nombreux invités et la présence effective de la Ministre d e l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Marie Monique Rasoazananera.

Un peu plus de 3 500 visiteurs se sont rendus sur le site pour s’informer sur les innovations présentées par les chercheur s des établissements universitaires et des centres nationaux de recherche, qui ont occupé 17 stands. 33 stands sont revenus aux entreprises participantes qui ont fait connaître leurs activité s et leur s produits-phares. Avec ou sans débats, les conférences annoncées ont été très suivies, essentiellement par les étudiants.

Au-delà de l’événement, l’objectif était aussi de mettre en place un cadre pérenne d’échanges et de collaboration entre le monde économique et celui d e la recherche, afin d’impulser une dynamique de promotion de l’emploi par la création de valeur ajoutée que permet l’innovation. Tous les espoirs sont permis puisque cette première édition aura permis l’établissement d’une vingtaine de contacts officiels entre les chercheurs et les entreprises, mais surtout, la signa ture de 11 protocoles d’accord. La volonté affichée par le représentant résident du BIT, Christian Ntsay, de faire de ce Salon de la recherche un rendez-vous annuel augure de perspectives plus qu’encourageantes pour les parties prenantes.