Symposium International sur l’Interculturalité


SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR L’INTERCULTURALITE
25, 26 et 27 Novembre 2019,
Antsirabe, Madagascar
organisé par la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) de l’Université d’Antananarivo et l’ONG Lovasoa Cross-Cultural Competence Centre (Lovasoa C4), Antsirabe



APPEL A COMMUNICATION


Le symposium international que la FLSH-UA et l’ONG LOVASOA C4 (Cross-Cultural Competence Center) organiseront à Antsirabe veut s’interroger sur la nature variable et évolutive des concepts de culture et d’interculturalité et des problématiques qui en découlent. Que signifie circuler entre des milieux culturels ? Quelles sont les compétences interculturelles que les citoyens et professionnels mobilisent pour passer entre ces milieux ? Comment l’enseignement des langues et l’éducation peuvent-ils contribuer à former des acteurs dans ces milieux ? Malgré le succès de l’argument culturaliste, la « culture » n’est pas le seul facteur déterminant de nos conduites ou de notre vision du monde, faudra-t-il reconsidérer nos activités et nos positionnements afin de pouvoir agir dans la pluralité et la diversité ? Comment la sensibilité à l’interculturalité peut-elle contribuer à devenir des acteurs efficaces dans des milieux d’échanges et d’interface ? Comment mettre en valeur institutionnellement les parcours interculturels ?


Ainsi, le symposium organisé veut se constituer en « dispositif » dans lequel sont impliqués divers acteurs qui accordent une importance à la compréhension du milieu culturel/ pluriculturel/ interculturel dans lequel nous vivons aujourd’hui. Le Symposium regroupera des universitaires, des praticiens expérimentés ainsi que des acteurs majeurs de l’interculturalité avec ses différents aspects, son impact sur la population locale, notamment les femmes et les jeunes, ainsi que l’implication de ceux-ci dans la transformation socioculturelle. Durant le Symposium, des visites guidées du centre de documentation de Lovasoa 4C et une soirée musicale viendront compléter les présentations de communication.


Les propositions de communication traiteront de l’une ou de plusieurs des questions posées pour chaque axe, en restant dans la démarche interdisciplinaire et le processus d’une meilleure compréhension de l’interculturalité. Le recours à des cas concrets, des statistiques et autres réalités est ainsi nécessaire.
Les langues utilisées pendant le symposium sont le malgache, l’anglais et le français.


AXES


Axe 1 : Culture et musique


Responsables : Dr Zinaha RAHARINIRINA (CERCOM, DALSH, Université d’Antananarivo) et Dr Anders RØNNINGEN


La musique est un élément dynamique de la culture. Elle est un élément indispensable aux festivités (ex. circoncision, mariage), aux rites et rituels (ex. baptême, mort, exhumation), aux loisirs (ex. animation, spectacle) et dans le quotidien des hommes et des communautés. La musique construit une manière d’être, de penser et de voir le monde. La musique, comme tout autre élément de la culture, est à la fois « produit » et « espace » des rencontres de cultures. Face à cette complexité de l’humanité qu’elle représente, des questions essentielles se posent : Quels rôles joue la musique dans la rencontre des hommes et des cultures ? Est-elle déterminante de l’ouverture à l’autre ou contribue-t-elle à la pensée ethnocentrique ? Comment la musique se transforme et se partage dans les communautés interculturelles ? Comment se construit-elle dans la pluralité et dans la dynamique des cultures ? Quel avenir pour les musiques « traditionnelles » et pour les musiques locales usant des langues locales (ex. le malgache) dans ce monde interculturel et interconnecté ?

Axe 2 : Santé et communication interculturelle


Responsables : Pr Lucie RABAOVOLONA (CERCOM et COMMO, DALSH, Université d’Antananarivo), Pr Ingrid TJOFLÅT et Mme Siri NYEN


La communication, particulièrement celle interculturelle, est « un processus durant lequel deux ou plusieurs personnes/groupes partagent de l’information dans le but d’atteindre une compréhension commune de soi et d’autrui … », (Kincaid, 1979). De nombreux défis de communication sont à relever par rapport au bien-être physique, psychologique et social. Des questions s’imposent : Comment comprend-on les maladies ? Quels sont les causes et/ou déterminants culturels des diverses maladies (physiques, (psycho)somatiques, …) ? Quels sont les rôles de la médecine traditionnelle et du traitement moderne dénommé scientifique ? La tendance actuelle à valoriser les savoirs locaux influence-t-elle les savoirs médicaux ? Quelles réflexions face aux flux d’informations dans les réseaux, notamment sur internet (automédication, médecine naturelle) ? Quelles politiques publiques de santé durables ? Quelles formations pour le médecin, pour le paramédical, pour le tradipraticien ? Quelle éthique (langage, geste, bioéthique…) ? Quelle communication et ses conséquences pour la naissance, la jeunesse, la grossesse, la gériatrie, la mort ?


Axe 3 : Langues et éducation interculturelle


Responsables : Dr Lakoarisoa ANDRIAMISE et Dr Zoly RAKOTONIERA, et Pr em. Øyvind DAHL


La mondialisation et la circulation des personnes de profils diversifiés entrainent un contact culturel au sein de chaque nation. Chaque société, de nos jours, est de plus en plus multiculturelle. Les enjeux de l’interculturalité en ce qui concerne les apprenants du point de vue des langues et de l’éducation sont multiples. L’apprentissage des langues, le niveau général des étudiants, pour ne citer que quelques-uns, sont parmi les éléments directement ou indirectement influencés. Les soumissions de communication dans l’axe 3 traiteront des enjeux linguistiques et éducatifs de l’interculturalité : Comment enseigner la langue maternelle tout en envisageant l’acquisition de compétences linguistiques interculturelles ? Quelle communication de culture par les dialectes et la langue nationale pour une meilleure compréhension de l’identité malgache ? Comment se fait l’apprentissage des langues étrangères dans les écoles à Madagascar par rapport à la mondialisation ? Les approches de langues liées à l’interculturalité ont-elles des effets dans la formation des enseignants ? Quels enchaînements entre ces contextes du multilinguisme et les compétences linguistiques des apprenants ? Quelles représentations de l’éducation et du pluralisme culturel ?


Axe 4 : Gestion de la documentation


Responsables : Dr Roland RAKOTOVAO, Dr Helihanta RAJAONARISON et Dr Ellen VEA ROSNES


Des premiers échanges de la NMS (Norvegian Mission Society) avec le Royaume de Madagascar alors sous le règne de Radama II (1861-1863) jusqu’à nos jours, différentes sortes de correspondances se sont développées. Lettres diplomatiques, rapports et compte-rendu, correspondances privées, échanges du pouvoir central avec la NMS, entre les missionnaires eux-mêmes ou avec des particuliers, de la NMS présente à Madagascar avec la NMS en Norvège, les productions littéraires de la Mission sur place (journaux et périodiques de toutes sortes, manuels d’enseignement, cantiques, etc., photographies et bien d’autres documents) apparaissent et circulent. De tout cela, le centre d’archives Lovasoa en garde les traces. Il en est de même du Musée Lovasoa qui est chargé de la conservation et la valorisation d’objets liés à cette présence norvégienne dont des documents textuels, iconographiques, matériels de la deuxième moitié du XIXe siècle au XXIe siècle qui attendent d’être consultés et exploités. Cet Axe 4 aura comme objectifs de démontrer les intérêts des documents dans les recherches scientifiques de faire connaitre les archives et musées (Antsirabe et Betafo) de la Mission Luthérienne aux chercheurs et au grand public.


Calendrier


15 septembre 2019 : Remise des propositions de communications : résumé de 250 mots (« abstract ») de la présentation à envoyer exclusivement à l’adresse E-mail : director@lovasoa.mg

10 octobre 2019 : Réponse du comité scientifique
30 octobre : Remise des propositions corrigées.


Inscription :


Cf . Fiche d’inscription à télécharger ici


Coordination : Baholisoa S. RALALAOHERIVONY, Professeur titulaire, FLSH, Université d’Antananarivo et Øyvind DAHL, Professeur émérite, VID Specialized Univerity, Stavanger


Comité scientifique : Pr Øyvind DAHL, Pr Lucie R. RABAOVOLOLONA, Pr Lucile RABEARIMANANA, Pr Baholisoa S. RALALAOHERIVONY, Pr Jeannot Fils RANAIVOSON, Pr Richard RANARIVONY, Pr Lala RARIVOMANANTSOA, Pr Jeannot RASOLOARISON, Pr Ingrid TJOFLÅT

Comité d’organisation :


Présidents :


Dr RALINIRINA Fanja, Doyen de DALSH (ft_ralinirina@yahoo.fr), Mr Andriatahina RABESON (director@lovasoa.mg)


Membres :
Mme Joanina RAZAFINDRAKOTO (Lovasoa 4C), Mme Siri NYEN (Lovasoa 4C), Dr RAZAFIMANDIMBY Ghislain (FLSH), Dr RAKOTOBE Thierry (FLSH)