Sciences du Tourisme : action durable à travers le patrimoine culinaire d’Analamanga


L’Université d’Antananarivo contribue lui aussi pour le développement du pays grâce à la formation des étudiants dans plusieurs filières et domaines. Evoquons dans cet article le secteur du tourisme. L’Université possède au sein de la Faculté Des Lettres Et Sciences Humaines : une mention Science du tourisme. Par l’intermédiaire de projet et de mémoire de fin d’étude, les étudiants présentent les leurs pour fournir des idées innovatrices en terme de développement du secteur touristique.


Soutenue le mois de mars 2018, Mihoby Michaëla ANDRIAMAROMIADANA, étudiante en niveau master 2 dans la mention Science Du Tourisme - Parcours : Ingénierie Touristique, Culturelle et de Loisirs (I.T.C.L.) a exposé dans sa mémoire de fin d’année intitulé « Promotion du tourisme durable par la mise en tourisme du patrimoine culinaire. Cas de la région Analamanga ». Elle a effectué des recherches qui ont permis de mettre en lien le tourisme et le patrimoine culinaire d’Analamanga.


En effet, le tourisme à Madagascar est un levier de développement très prometteur. Selon le PND2 (2015- 2019), le tourisme devrait apporter une part de devises très importante. L’intérêt de sa vision est de valoriser les patrimoines culinaires de Madagascar pour promouvoir le tourisme durable. En commençant par la région d’Analamanga, étant comme le berceau de la gastronomie malagasy , les plats typiques malgaches ont été créé : « Varanga mialin-taona » ou encore le « ravintoto sy hena kisoa ». En effet, en terme touristique, manger est effectivement selon Mihoby plus qu’un besoin physiologique, c’est un « acte culturel ».


Enfin, le but est faire intégrer Madagascar parmi les destinations phares pour le tourisme culinaire et faire ainsi de la région d’Analamanga l’emblème gastronomique du pays malagasy


Princia R.